Un autre jour, une autre chronique grossophobe

Un autre jour, une autre chronique grossophobe
Lizzo-Playboy-2.jpg

Ok, WOW.

J'essaie habituellement de pas donner d'attention aux articles odieux écrits par des ignorants, mais je viens d'en lire un si problématique que je sais même pas par où commencer. Des amalgames de mauvaise foi, des exemples douteux, du "skinny-shaming", l'utilisation de l'IMC comme si c'était crédible et d'actualité (up next: on ramène les cataplasmes!), des préjugés, des énoncés mensongers dégoulinants de haine... J'ai legit la nausée. (Pis non, je mets pas l’URL, je vous aime trop pour ça.)

Je peux pas croire qu'une personne qui écrit pour un média crédible (ou qui pratique des soins de santé, parce que ça aussi, c'est un grave problème qui en laissera plusieurs honteux dans quelques années) est pas foutue de prendre trois secondes pour s'éduquer et comprendre la différence entre corrélation et causalité; que le poids, l'alimentation et le niveau d'activité physique existent dans une multitude de combinaisons chez une multitude de personnes et que faire le raccourci gros = choix/laid/malade//va mourir dans deux secondes est aussi paresseux, cruel, et dommageable que FACTUELLEMENT INCORRECT.

Que des personnes avec une conception si simpliste du corps humain aient le droit de s'exprimer publiquement, alors que mon inbox regorge de messages de gens qui ont frôlé la mort parce que leurs médecins, incapables de voir les humains au-delà du corps, ont failli les tuer, de gens qui souffrent de troubles alimentaires depuis le primaire, de gens qui préféreraient mourir que d'être gros, se font refuser le droit d'être parents, se font dire que bien manger et bouger vaut rien si c'est pas fait dans un corps mince, de gens à qui on dit que leur existence coûte cher au système (btw, si vous avez ce raisonnement face à vos concitoyens, quels qu’ils soient - et oui, je vais aller directement là - vous raisonnez en nazi, mourez de honte et ne me parlez jamais), de gens qui voient leur apparence disséquée, jugée et médicalisée sur la place publique jour après jour, et se font insulter au gym, dans la rue, chez le médecin, à l'école, à l'épicerie par des gens qui savent rien de leur vie, de leur choix ou de leur santé me RÉVOLTE.

Qu'une personne humaine avec un coeur, un cerveau et une tribune choisisse encore, en 2019, parmi tous les sujets en existence, de rédiger un AUTRE torchon qui tape sur la tête des gros me donne envie de pleurer. Laissez-nous tranquilles, câlisse, par pitié.

Je suis tellement tannée.

Mais parce que je peux pas m'en empêcher et que cette page sert à ça, je vais quand même répéter en all caps des choses importantes pour les opinioneux à deux cennes qui retardent le groupe: n'en déplaise aux chroniqueurs(euses) et autres internautes cruels en manque de bullying rétro et de brochage de mâchoires, frustrés que ce ne soit plus acceptable de juste lancer des roches au petit gros de la classe:

LE POIDS EN LUI SEUL NE DIT RIEN DU TOUT SUR LA SANTÉ OU LES HABITUDES DE VIE D'UNE PERSONNE.

LE POIDS EN LUI SEUL N'EST PAS UNE MALADIE.

LE DIABÈTE N'EST PAS CAUSÉ PAR LE SIMPLE FAIT D'ÊTRE GROS.

L'HYPERTENSION ET LES PROBLÈMES CARDIOVASCULAIRES NE SONT PAS CAUSÉS PAR LE SIMPLE FAIT D'ÊTRE GROS.

LE POIDS ET LA SANTÉ GLOBALE SONT DEUX CHOSES DISTINCTES.

LES HABITUDES DE VIE PEUVENT AVOIR UN IMPACT SUR LA SANTÉ, DANS UNE CERTAINE MESURE, MAIS N’EN ONT PAS FORCÉMENT SUR LE POIDS.

QUE CERTAINES HABITUDES AFFECTENT À LA FOIS LE POIDS ET CERTAINS MARQUEURS DE SANTÉ NE SIGNIFIE PAS QUE LE POIDS EN SOI EST LA SOURCE DU PROBLÈME OU QUE LE SIMPLE FAIT D'EN PERDRE EST LA SOLUTION.

LES PERSONNES MINCES ONT ELLES AUSSI LE CANCER (et responsabiliser les gens qui en souffrent, quel que soit leur type de corps, comme si le cancer était une méritocratie, est non seulement ignorant, mais d'une cruauté infinie. WTF is wrong with you.)

PLEIN DE GROS MANGENT BIEN ET BOUGENT, PLEIN DE MINCES MANGENT MAL ET SONT INACTIFS. (Juste ça, ça devrait suffire à vous fermer la yeule, mais ça le fait pas parce que vous en avez rien à cirer de la santé; vous faites juste détester les gros et voulez continuer de le faire. Vous ne trompez personne.)

LA BONNE OU LA MAUVAISE SANTÉ D'UNE PERSONNE (réelle ou perçue par une personne random qui se fie sur le tour de taille) N'A AUCUNE INCIDENCE SUR SA VALEUR EN TANT QU’INDIVIDU, SA DIGNITÉ OU LE RESPECT QU'ELLE MÉRITE.

LA SANTÉ ET LA MINCEUR NE SONT PAS ACCESSIBLES À TOUS.TES DE MANIÈRE ÉGALE, ET CE, POUR UNE MULTITUDE DE RAISONS TRÈS VALIDES.

LE POIDS CORPOREL N'EST PAS QU'UNE QUESTION DE CHOIX ET DE VOLONTÉ.

LE POIDS CORPOREL EST DIFFICILE, VOIRE IMPOSSIBLE À CONTRÔLER.

PLUS DE 95% DES RÉGIMES ÉCHOUENT.

LA GROSSOPHOBIE TUE DES GENS ET A UN IMPACT NÉGATIF SUR LA SANTÉ DES GENS DONT VOUS FAITES SEMBLANT DE VOUS INQUIÉTER.

LA GROSSOPHOBIE REND LES GENS PLUS GROS, PLUS MALADES ET PLUS TRISTES.

ON S’EN CRISSE QUE VOUS TROUVIEZ ÇA BEAU OU NON.

VOUS FAITES PARTIE DU PROBLÈME.

FUCK YOU.

Merci. Don't fucking @ me.