Grosse et magnifique

Grosse et magnifique
41741869_456679494825049_7855605303050502144_n.jpg

(Allo! C’est avec des étoiles dans les yeux que je vous offre le premier texte de Myriam Daigneault-Roy chez Dix Octobre. Myriam est magique et écrit ici et là depuis plusieurs années, en plus de participer à plusieurs projets photo body positive. Elle m’a envoyé ce texte-là genre en août mais je suis terriblement désorganisée, alors le voici ENFIN <3 Give her a warm welcome! - Gab xoxo)

Ces moments où je me trouve grosse et magnifique

Depuis toute petite, on m’a appris à n'aimer mon corps que s’il fittait dans les boîtes exiguës des standards de beauté. Je me suis fait beaucoup de mal au fil des ans avec des théories. Des théories connes qui définissent une beauté universelle.

En vivant toutes ces années dans mon corps gros, j’ai requestionné. J’ai voulu trouver d’autres modèles de beauté. J’ai pris mon corps en photo sous tous ses bourrelets, vergetures et varices. J’apprends à me trouver belle. C’est un peu mon fuck you à notre société incapable d’accepter le beau de tous les corps. J’essaie de fixer dans le temps des moments qui me font sentir belle et forte. Je les garde très précieusement dans ma tête pour toutes ces fois où le fatshaming est roi.

Quelques moments «Fuck toute, je suis grosse ET magnifique»

1- Quand je mets un crop top et ma jupe de velours qui épouse bien toutes les courbes de mon corps.

2- Quand je danse et fait jiggle mon ventre et mes fesses.

3- Quand mon amoureux prend des photos de moi avec son œil rempli de douceur.

4- Quand je suis toute nue dans mon bain, l’eau chaude sur mon corps.

5- Quand je marche dans les rues de Montréal, ma musique de guerrière dans les oreilles.

6- Quand les rayons de soleil viennent chatouiller ma peau dans mon maillot une pièce.

7- Quand je prends une selfie portant fièrement mes outfit de feu.

8- Quand je vois une photo d’une fabulous femme grosse qui a un corps qui me ressemble sur Instagram.

9- Quand mes amies photographes font de la magie avec ma fatness et leurs appareils.

10- Quand je me rappelle tout le chemin que j’ai parcouru pour apprendre à me sentir belle et obèse.

To all my fellow fat people: nous sommes tous et toutes valides. Notre corps est beau à travers ses waves, ses chemins de vergetures et ses courbes. C’est parfois vraiment difficile de s’aimer quand tout autour nous crie que grosseur = laideur. Il faut apprendre à être douces et doux avec notre tête et nos corps. Vous êtes belles et beaux dans votre entièreté.

 Myriam lors des shootings du Fat Squad 2018. Crédit: Julie Artacho

Myriam lors des shootings du Fat Squad 2018. Crédit: Julie Artacho

Crédit photo de couverture: Vicky Kheira