Salut.

Je sais. Partir un blogue à 32 ans. En 2016. Je sais. :)

Je le fais parce que je suis grosse et vivre en grosse, c’est différent. Je vais pas m’étendre sur les raisons qui font que je suis grosse, me justifier, essayer de vous convaincre que je suis pas juste un gros monstre déviant qui boit du beurre à la paille 24/7. Déjà parce que si vous pensez ça vous êtes une cause perdue, mais surtout parce que c’est pas ça le point. Parce que croyez-le ou non, les gens ne vous doivent ni explications, ni excuses pour leur apparence. Jamais. :)

Je suis grosse, ce blogue s’adresse aux grosses, et fuck ton opinion si ça te pose problème. Parce que peu importe les raisons, on est nombreuses à vivre au quotidien dans un gros corps. Et peu importe combien d’heures on passe à se haïr aujourd’hui, on va se coucher grosse quand même. J'ai envie de penser qu’on a le droit de s’aimer, aujourd’hui et telle quelle, qu’on essaie ou non de changer et peu importe comment on est arrivées ici.

Est-ce qu'on était fat y’a 5 ans, est-ce qu'on le sera dans 3 ans? On s’en fout. On est fat, aujourd’hui, pis c’est comme ça. Faut quand même se mettre du linge sur le dos et tenter d'être heureux. On est des humains et, même si toute la vie conspire à nous faire croire le contraire, on vaut la même chose que les autres. On mérite donc (en plus du respect, de l’amour et du beau linge qui nous fait) des blogues qui nous parlent sans nous dire qu'on est trop, ou pas assez. Changez si ça vous tente, évidemment. Mais moi, je vous dirai jamais de le faire. Ici, vous pouvez être ok avec qui vous êtes, as is.

C’est vraiment juste ça. Je suis grosse, toi aussi, bonjour. Voici un blogue où tu vas pouvoir découvrir du linge (parce qu’enfin, les compagnies acceptent de nous faire des vêtements, après des années à leur hurler take my money!), des filles inspirantes qui te ressemblent, m’entendre chialer et te reconnaître, si tout se passe comme prévu. J’espère aussi que tu vas m’aider à le rendre plus cool pour toi en m’écrivant souvent et beaucoup.

Écrire au tu me fait me sentir comme si je rédigeais le Courrier de Manu. Je le ferai plus jamais, promis.

Je pense que ça va être le fun. <3