Ça paraît que t'es grosse en-dessous de ton linge

Ça paraît que t'es grosse en-dessous de ton linge

Attends! C'est positif ce que je te dis. Promis.

Je l'ai vécu, vous l'avez vécu. N'importe qui est stressé avant de se mettre à poil devant quelqu'un pour la première fois. C'est normal, et c'est pas exclusif aux gros. Ce qui l'est, par exemple, c'est cette inquiétude adorablement absurde que j'ai entendue de la bouche de tellement d'amies qui s'apprêtaient à coucher avec quelqu'un de nouveau "Oui mais mettons qu'il/elle est vraiment dégouté(e) à cause de mon poids?"

Ça peut sembler simplet, mais je vous promets que ça fait du bien quand on l'intègre pour vrai-vrai: on le sait que t'es fat. Peu importe comment tu t'habilles, si tu pèses 300lbs, tu pèses 300lbs. You're not fooling anybody. On remercie l'internet, entre autres, grâce à qui tout le monde a tout vu de toute façon. Ça a des bons et des mauvais côtés :P Mais mon point, c'est que personne ne va découvrir, quand tu auras retiré ton dernier bas, que OMFG TU N'ES PAS UNE TAILLE 2 comme dans un scénario indigeste à la Shallow Hal (wow, j'avais oublié ce film de marde, qui avait donné à Gwyneth Paltrow l'occasion de s'embarrasser avec des réflexions pseudo-profondes sur sa demi-journée dans un fat suit, alors qu'elle commencait à présenter les premiers symptômes de son désormais aïgu syndrome de Stfu-Richwhitegirlitis).

Je te le promets: la personne devant toi - qui a d'ailleurs fort hâte que tu droppes tes pantalons - sait très bien à quoi s'en tenir.

Et tu t'apprêtes clairement à faire sa journée. FREE DAT BUTT! *émoticon de praise*

<3