Collabo - Allaitement while grosse

Collabo - Allaitement while grosse
16456cc9b8e34b5b416a53b172cc72e7.jpg

Si vous êtes gros.se, je ne vous apprends rien, mais le monde est très hostile aux corps gros. Tout plein d’activités de la vie quotidienne deviennent anxiogènes par peur de faire une fois de plus face à une situation où notre corps n’est pas bienvenu.

Pis là, ben il faut faire face à notre malaise, et au malaise des personnes minces qui sont avec nous. Faque on craque une tite joke de gros cul, pour détendre l’atmosphère (bonjour charge émotionelle) et on passe au prochain appel.

Même si cet article ne s’appelle pas « Top 10 des fois où ton cul fitte pas », juste pour le fun, je vous dresse une liste:

 

1. Les criss de banquettes au restaurant.

 

2. Les bars où les tables sont tellement collées que tu dois mentalement dessiner ton chemin à travers les gens assis pour rejoindre une table libre. C’est comme un labyrinthe cruel.

 

3. Les sièges de salle de spectacle/cinéma avec des accoudoirs.

 

4. Arriver dans une salle de spectacle pour découvrir que ton siège est en plein centre de la rangée, tous le monde est déjà arrivé et tu vas devoir faire le squeeze de la honte jusqu'à ton banc, te rentrer le ventre sans respirer et décider si tu présentes ton ventre où ton cul aux gens assis et envoyer chier mentalement ceux qui se lèvent pas pour t’aider. À l’entracte, il faut peser le pour et le contre entre ton envie de pipi et refaire le chemin inverse.

 

5. Les réunions de parents où il faut s’assoir au bureau des enfants.

 

6. Prendre l’avion et arriver à ton siège et voir la face de la personne à côté se renfrogner quand il comprend qu’il va s’assoir à côté de la grosse. Demander une extension de ceinture à l’hôte.sse de l’air et surtout, descendre la criss de tablette et la caler entre deux bourrelets pour manger ton repas.

 

7. Aller magasiner avec ton amie mince et se garrocher sur le rack d’accessoires pour pas voir la face de la vendeuse qui te fait clairement savoir que t’as pas rapport là. Des fois, juste pousser la porte d’une petite boutique funky c’est un acte de bravoure si tu es pas sûr.e qu’ils ont du taille plus.

 

8. Aller chez sport expert. (Oui, j’ai besoin de running shoes/raquette/tapis de yoga/ski pis non c’est pas pour perdre du poids faque garde tes conseils de marde cliente pas rap qui se mêle pas de ses affaires)

 

9. Aller faire des manèges.

 

10. Aller faire du bateau ou autre sport aquatique (bonjour kayak!) et te faire tendre une veste de sauvetage par le surfer dude qui est au comptoir et savoir que tes boobs rentreront pas dedans avant même de la mettre.

 

Bref, vous voyez l’idée, je pourrais continuer longtemps.

Il fut un temps où je savais pas que c’était pas ma faute, tout ça. Que c’est pas mon corps le problème, c’est le système qui est fait comme ça. Pis bien avant mon épiphanie body positive, j’ai eu des bébés. C’est là que j’ai fait l’expérience d’une nouvelle situation pour moi et mon gros corps: l’allaitement.

Faites l’exercice. Placez vos bras comme si vous teniez un bébé, et mettez vous en position d’allaiter. Bon ben pour les grosses, la place du bébé sous les seins est occupée par notre ventre. On fait quoi alors? Aucune criss d’idée. Sérieux. Ça marche juste pas. Les coussins d’allaitement sont une vraie joke. Premièrement, ils sont en forme de U et je rentre juste pas dans le U. Deuxièmement, à quoi ça sert de rajouter un gros coussin sur le devant, par-dessus mon ventre? Je l’ai jamais catché.

À l’hôpital, j’arrivais pas à allaiter dans une chaise ou un fauteuil. Je devais me mettre dans le lit remonté et une infirmière mettait une pile de couvertures sur le côté pour m’aider à soutenir bébé. Mon chum est devenu expert arrangeur de couvertes. Rendue à la maison, j’ai essayé toutes les positions. Si vous googlez "positions d’allaitement', vous verrez qu’il en existe des tonnes et qu'aucune n’est adaptée aux grosses mamans. À deux, on a inventé un système de petits rouleaux de couvertures placés à des endroits stratégiques pour soutenir le bébé. J’avais absolument besoin de mon chum pour m’installer. J’angoissais de savoir que bientôt il allait reprendre le travail. Pour bébé numéro 2, c’est lui qui a trouvé un genre de coussin boudin au Dollo qui avait la forme et la grosseur parfaite. Il est rentré à la maison avec sa trouvaille et j’étais full sceptique, mais il avait vraiment l’œil. Ce coussin m’a suivie partout pendant un an.

Jusqu’à ce que mes bébés sachent tenir leur tête un peu, l’allaitement était vraiment pas évident. Sortir de la maison me stressait au plus haut point. S’il n’y avait pas de salle d’allaitement, j’y allais pas. Les groupes d’allaitement un peu militants défendent le droit d’allaiter n’importe où. Je suis même allée dans des endroits qui n’avaient pas d’espace désigné et qui proclamaient fièrement que l’allaitement est encouragé n’importe où. Ce qui est ben beau si tu es shapée pour pouvoir allaiter avec une seule main. Mais pour plein de mamans, ça signifie devoir rester chez soi. J’ai allaité mon coco 18 mois et ma choupinette 12 mois parce que j’ai une tête de cochon et un chum warrior qui faisait équipe avec moi, mais c’était pas évident. Pas pantoute.

Je pensais que c’était mon problème. Jamais j’ai googlé "positions d’allaitement pour grosses", consulté de conseillère en allaitement pour parler de ça ou même entendu parler de ce problème. Je serais très surprise de connaître le taux de succès de l’allaitement pour les grosses. Ce n’est que plus tard, en prenant mes cours de Yoga Rondeurs (allo Suzanne Sirois, prof extraordinaire!) et en voyant les positions de yoga adaptées pour les gros corps que j’ai compris que des spécialistes pourraient facilement établir des positions adaptées pour l’allaitement while grosse. Du soutien adapté pourrait facilement être offert si le succès de l’allaitement était réellement une priorité.

Si tu es une grosse maman et que tu veux allaiter, c’est possible, avec de la créativité et du soutien. Si tu penses que tu en as assez à gérer sans te donner tout ce trouble, ben c’est ok aussi. Avec de la formule ou avec l’allaitement, nos bébés seront bien nourris, au chaud dans nos gros bras douillets. Et c’est tout ce qui compte.

(Photo: Interior of a jacal, Édouard Pingret)